L’inspection pré-achat : quand faire intervenir un expert

2350

L’achat d’une propriété est le plus gros investissement que vous ferez dans votre vie. Décidez de faire l’achat d’une maison, ou d’une nouvelle demeure est un choix important mais surtout un beau projet dans une vie. Lorsqu’on magasine une maison, les aspects esthétique, comment nous allons l’habiller et l’habiter ainsi que le milieu de vie environnant occupent nos esprits. Cependant le processus peut-être très émotif, et parfois tout ça peut nous faire oublier que notre achat doit être judicieux et que la qualité de la maison de nos rêves est très importante. Il faut donc s’assurer de sa solidité et des travaux à y faire avant d’y emménager!

L’inspection pré-achat

La pratique veut que dès que l’offre d’achat soit remise, on fasse appel à un inspecteur en bâtiment afin de procéder à une inspection visuelle pré-achat. L’inspection pré achat vise à faire un survol de toutes les composantes de la maison afin d’en évaluer l’état général mais aussi d’en déceler des vices tel que des non-conformités, des bris ou une contamination. Elle vise aussi à évaluer la désuétude des éléments importants tels que la structure, la fondation, le toit, les fenêtres, la plomberie et l’électricité. Cette désuétude permettra d’évaluer les montants et le moment de travaux à effectuer. Certains signes sont apparents ou des indices peuvent indiquer des éléments problématiques d’un immeuble, mais un inspecteur bien formé et expérimenté peut les repérer facilement.

L’inspecteur doit remettre un rapport exhaustif des éléments qu’il  a évalués, leur état, les vices, les urgences et documenter le tout à l’aide de photographies pour la bonne compréhension par toutes les parties. À ce moment, ce rapport devrait vous permettre de prendre une décision par vous-même sur l’achat de la propriété et sur la négociation à entamer si requis avec le vendeur. L’inspecteur n’a cependant pas à chiffrer le coût de remplacement ou des correctifs à apporter selon le cas. Vous devrez obtenir une évaluation monétaire des travaux à faire par un entrepreneur ou un évaluateur.

Ce rapport et l’inspection visuelle comportent toutefois leurs limites car l’inspecteur en bâtiment est un généraliste de par sa nature car il doit connaître un large éventail d’éléments d’une construction. Dans certaines situations où il semble y avoir une problématique majeure, une expertise plus poussée est requise. Que ce soit pour la fondation, la structure, l’électricité, la plomberie ou la qualité de l’air, l’inspecteur vous référera à ce moment à un expert.

 catégories-valeur-venale-600x380

L’expertise

Votre inspecteur possède très souvent un réseau d’expert qu’il connait bien et qu’il peut vous référer. Dans le cas contraire, il faut effectuer des recherches ou se référer à des associations de professionnels. Que ce soit un ou une ingénieur(e), un ou une technicien(ne), une personne ayant un métier ou ayant œuvré dans le bâtiment pendant de nombreuses années, à ce moment c’est l’expérience d’un domaine particulier ou pointu qui compte vraiment. Même un professionnel, tel un ingénieur, doit idéalement avoir œuvré dans le domaine de l’expertise de bâtiment en particulier. Cela lui permettra de diagnostiquer, solutionner et chiffrer la réhabilitation d’une problématique majeure ou particulière.

L’expert a développé une méthodologie et l’expérience nécessaire afin d’agir tel un médecin spécialiste. Il s’assurera d’investiguer plus à fond afin de bien cerner la problématique et en déceler la provenance. Ensuite, il sera en mesure d’élaborer des solutions et de bien les détailler afin qu’elles soient comprises et surtout qu’elles puissent être chiffrées. Il lui sera possible de chiffrer budgétairement les travaux à réaliser et la description des travaux vous permettra d’obtenir une estimation réaliste. À ce moment, malgré qu’il y ait un problème majeur à régler, vous serez en mesure de prendre une décision sur l’achat ou de négocier le prix de vente.

Il est important de bien choisir son inspecteur mais aussi son expert. Assurez-vous d’obtenir son curriculum vitae et d’y retrouver la formation ou l’expérience démontrant sa capacité à pouvoir vous aider. Assurez-vous surtout d’y retrouver les années d’expérience ou le nombre d’interventions lui permettant de se déclarer expert dans son domaine. Il n’y a pas de règles, mais un expert doit avoir œuvré minimalement plus de 15 ans dans son domaine ou avoir traiter des cas problématiques sur plusieurs années en étant mentoré. Le plus important est d’obtenir de bonnes références. Ce qui est la meilleure garantie pour que vous ayez entièrement confiance en votre expert!

Visiter sans tarder notre site web afin d’y retrouver en détails les services d’expertise qui vous sont offerts afin de réaliser l’achat judicieux de votre propriété!

Yvonick Houde, ing. M. ing.

0 réponses

Répondre

Vous voulez vous joindre à la discussion?
N'hésitez-pas à laisser un commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *